Cet encart pub est libre !

Maison de retraite médicalisée dans le Rhône (69)

Maison de retraite médicalisée : 170 résultats trouvés dans le Rhône (69)

L’état de santé de votre proche ou vous-même ne permet plus de rester à domicile. Vous cherchez des informations précises sur les EHPAD mais vous vous apercevez que choisir parmi de nombreuses offres n’est pas aussi simple. Papyhappy se propose de vous épargner les recherches fastidieuses, de vous informer et vous accompagner dans ce changement de vie. Un conseiller recherche les maisons de retraite adaptées à votre situation et vous n’avez plus qu’à faire votre choix parmi la sélection.

Trier par :  

Rechercher une maison de retraite dans le Rhône

Les EHPAD pâtissent d’une image négative et pourtant, nombre d’entre eux mobilisent leurs équipes afin d’apporter une aide et un soutien quotidiens. La plupart des personnes âgées attendent une perte d’autonomie importante avant d’intégrer une maison de retraite. Afin d’assurer une qualité d’entrée en EHPAD, il est important de considérer évidemment la pathologie de la personne âgée mais tout aussi important, de répondre à ses attentes et besoins. La personnalité du futur résident oriente le choix de l’établissement.

Prévoir un budget en intégrant une maison de retraite dans le Rhône

Lorsqu’on projette d’entrer en EHPAD, il est capital d’analyser sa capacité financière, de comprendre la tarification et de se renseigner sur les aides possibles auprès de votre caisse de retraite et de votre caisse d’allocations familiales.
Concernant la tarification d’un séjour en maison de retraite, il faut prendre en compte le tarif hébergement qui regroupe les services hôteliers de l’établissement et le tarif dépendance qui dépend de votre perte d’autonomie. Des services annexes tels que la blanchisserie du linge personnel sont en supplément.
Dans le Rhône, de nombreux EHPAD accueillent les personnes âgées. Ils peuvent être sous gestion publique, privée ou associative. Les tarifs diffèrent selon le standing et les prestations, le coût d’un séjour en maison de retraite dans le Rhône varie de 1700 à 4600 euros en chambre individuelle.

Se renseigner sur les aides possibles en emménageant en EHPAD

La Caisse d’allocations familiales, les caisses de retraite, les mutuelles peuvent vous apporter une contribution dans ce projet et vous devez vous rapprocher de chacune pour vous informer. Concernant la Caisse d’allocations familiales, vous pouvez obtenir une aide appelée APL - aide personnalisée au logement - qui permet de contribuer au tarif hébergement. De même une aide nommée APA – aide personnalisée à l’autonomie- est allouée selon votre degré d’autonomie. Les EHPAD proposent des prestations communes mais certains se spécialisent Tous les EHPAD proposent des offres de soins, des animations et une prise en charge personnalisée. Seulement certaines maisons de retraite font la démarche d’ouvrir un PASA (Pôle d’activités et de soins adaptés) ou une unité protégée pour les résidents qui présentent des troubles cognitifs modérés à envahissants. La prise en charge est forcément mieux adaptée pour ce genre de pathologies. D’autres EHPAD proposent des prestations plus spécifiques à la perte de mobilité. Comprendre les besoins de la personne âgée devant intégrer un EHPAD est donc essentielle.

Des possibilités d’hébergement autres que les maisons de retraite

Les personnes âgées qui n’ont pas de perte d’autonomie peuvent se diriger vers

  • Les 26 résidences autonomies publiques et associatives avec des prestations ordinaires à des coûts modérés.
  • Les 83 résidences services privées et associatives proposant des prestations de meilleur standing à des tarifs plus élevés. Les seniors en dépendance ou en perte d’autonomie ont la possibilité de séjourner en :
  • 26 USLD (Unité de Soins Longue Durée) prennent en charge les personnes âgées qui présentent des pathologies qui requièrent une permanence médicale permanente.
  • 16 SSR (Unité de soins de suite et de rééducation) assurant la prévention ou la réduction des troubles physiques et cognitifs et ce dans le but de favoriser le retour à l’autonomie.