Dépendance, se sentir en sécurité chez-soi

Dépendance, se sentir en sécurité chez-soi

Rester chez-soi le plus longtemps possible et vivre en sécurité, tel est le souhait partagé par 83 % des français. Pour rendre ceci possible, beaucoup d’entreprises font, du maintien à domicile, leur fer de lance. Aujourd’hui, de plus en plus de produits et services innovants permettent aux seniors de conserver un logement sûr et adapté à leurs besoins. Dès les premiers signes de dépendance, il faut réagir. Dès les premières pertes de mémoire, pertes d’équilibre ou altérations des habitudes alimentaires, il faut envisager la dépendance. 

Aménager son espace de vie

Pour ce faire, des ergothérapeutes viennent en aide à des entreprises pour développer du mobilier qui permet aux seniors de vivre en sécurité et confortablement à leur domicile. L’aménagement de la cuisine, la salle de bain ou encore la chambre à coucher comportent de nombreux risques. Dans la cuisine, il est conseillé d’opter pour l’installation d’un plan de travail réglable en hauteur et de remplacer les placards par des systèmes de tiroirs, beaucoup plus adaptés. Quant à la salle de bain, il est préconisé d’installer une douche à l’italienne, une baignoire avec portillon ainsi que des barres d’appui afin de prévenir des risques de chutes. Les seniors qui ne possèdent pas de chambre à coucher au rez-de-chaussée,  peuvent équiper leur domicile d’un monte-escalier afin de profiter pleinement de l’ensemble de l’espace à vivre.

Connecter son logement

La domotique et l’internet des objets répondent à merveille aux besoins d’autonomie des personnes âgées. Véritable révolution technologique, les objets ont la capacité d’identifier une éventuelle anomalie et d’en alerter les proches. Connecter son logement permet d’automatiser un maximum de tâches comme la régulation du chauffage, ou l’éclairage. Programmable ou déclenchable à distance via une télécommande, les seniors dépendants peuvent ainsi conserver leur propre autonomie.

Aujourd’hui, les entreprises de la silver économie vont encore plus loin, en mélangeant domotique, récolte de données et intelligence artificielle. Une activité nocturne anormale, une baisse d’appétit ou une baisse de la consommation d’eau, tout changement est conservé. Certains comportements permettent d’identifier d’éventuels problèmes de santé et d’en alerter les proches. Souvent équipés de détecteurs de chutes, ces dispositifs sont capables d’avertir rapidement les secours pour une prise en charge immédiate.

groupe de senior autour d'un ordinateur

Recourir à une aide à domicile

En fonction du degré de dépendance, les solutions connectées et l’aménagement du logement ne suffisent plus. La personne âgée peut éprouver des difficultés pour se doucher, s’habiller ou se faire à manger. Dès lors,  il faut alors avoir recours à une aide à domicile. Gérée par des CCAS (centres communaux d’action sociale), par des associations ou par des entreprises commerciales, l’intervention d’une aide à domicile a pour objectif de maintenir l’autonomie des personnes âgées. 

Dans ce domaine de nouvelles initiatives se créent, parmi elles, Ernesti. Cette entreprise met en relation les personnes âgées dépendantes avec des étudiants en école de médecine ou de paramédecine. Ces étudiants sont rémunérés pour veiller sur les seniors toute la nuit. De 20h à 8h du matin, ils restent présents au domicile et assurent une astreinte auprès de la personne âgée.

Les associations et entreprises qui œuvrent pour le maintien à domicile développent sans cesse de nouvelles technologies ou services. Donc il devient de plus en plus facile et abordable aujourd’hui de pouvoir rester chez soi en sécurité.