Les EHPAD

Un EHPAD est un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, on l’appelle aussi maison de retraite médicalisée. C’est la structure la plus à même d’accueillir les seniors qui ont une perte d’autonomie physique ou cognitive importante. Lorsque les personnes âgées ne peuvent plus rester à domicile, l'EHPAD leur offre un cadre de vie sécurisé.

groupe-de-seniors

Des établissements d’accueil des personnes âgées dépendantes

Les EHPAD accueillent des personnes - en principe de plus de 60 ans - qui nécessitent une présence quasi permanente pour les accompagner dans les tâches quotidiennes mais aussi pour assurer des soins médicaux.
Ils ont pour vocation d’accompagner la personne âgée sur le plan des soins et du maintien de son autonomie.
Les EHPAD sont habilités à accueillir des personnes avec un degré d’autonomie correspondant à des GIR de 1 à 4. Mais ce sont les résidents en situation de grande dépendance (GIR 1 et 2) qui y sont les plus nombreux. Cela s'explique par le développement ces dernières années de solutions de logement alternatives qui peuvent accueillir les personnes les plus autonomes (résidences autonomie, résidences services seniors) et par la politique nationale pour encourager le maintien à domicile.

Vivre en EHPAD, une prise en charge globale

L’accompagnement de la personne âgée est complet dans la mesure où il inclut la vie quotidienne mais aussi les soins car les personnes âgées résidant en EHPAD sont dépendantes et la qualité des soins est primordiale. Le personnel soignant est pluridisciplinaire et la coordination des tâches de chacun est assurée par le médecin coordonnateur et l’infirmière coordinatrice.
Le médecin coordonnateur intervient égalemen lors d’une entrée en EHPAD afin d’évaluer le degré de dépendance (GIR) et examine le dossier d’admission pour y répondre favorablement ou non.  
Des kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens exercent en tant que salariés ou intervenants extérieurs en libéral. Un psychologue assure des permanences auprès des résidents ou intervient à temps complet.
Si le personnel soignant de l’EHPAD est important pour les résidents, le personnel administratif, celui de l’animation et de la restauration le sont tout autant car ils représentent le tissu social des personnes âgées. Il est important pour les résidents de pouvoir s’amuser, partager des moments conviviaux, prendre du plaisir lors des repas, etc…  

aide-soignante-et-senior

Certains établissements font aussi appel à des bénévoles ou développent des partenariats avec des structures extérieures comme des écoles pour maintenir le lien avec l’extérieur et les autres générations.
Il faut savoir que toutes les structures ne disposent pas des mêmes capacités en termes d’accueil des personnes très dépendantes. Certaines résidences sont dotées par exemple d’équipements pour faciliter et rendre plus confortable le déplacement des personnes les moins mobiles tandis que d’autres ne sont pas équipées de dispositifs de fermeture sécurisée des accès aux bâtiments...

Qui gère les EHPAD ?

Un EHPAD peut être sous gestion publique (Conseil Départemental, CCAS , Commune ou regroupement de communes selon les territoires), associative (à but non lucratif) ou encore privée. Pour cette dernière catégorie, certains gestionnaires possèdent un seul établissement quand d’autres en possèdent des centaines.
Il faut savoir que la création d’une maison de retraite médicalisée est soumise à l’accord du Président du Conseil Départemental et du Préfet du département mais est aussi soumise à la signature d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM). Ce contrat est signé pour une durée de 5 ans par le Conseil Départemental et l’Agence nationale de Santé (ARS). Il implique le respect du cahier des charges assurant la qualité des soins, la validité du contrat de séjour et du livret d’accueil de la maison de retraite et la mise en pratique d’évaluations internes et externes (contrôle Qualité). Un réexamen est mis en place à l’issue des 5 ans en vue d’une réévaluation ou d’un maintien des accords définis au sein de ce contrat.
Le nombre total de places dans un département est donc fixé selon les besoins estimés. Mais certaines résidences peuvent faire face à des listes d’attente parfois très longues, du fait de leur localisation, de leur tarif attractif et/ou de leur réputation. Il faut aussi savoir que dans certains territoires, les places sont attribuées en priorité aux habitants de ce territoire.

A quoi ressemble un EHPAD ?

Un EHPAD, comme n’importe quelle résidence immobilière, peut présenter des caractéristiques bien différentes :

  • le lieu d’implantation : on trouve des résidences en centre-ville, dans des zones pavillonnaires et aussi en zone rurale. Le cadre de vie peut donc être très minéral ou verdoyant, et la proximité des commodités variable. Certaines disposent d’un jardin, voire de vrais parcs, quand d’autres font partie d’ensembles immobiliers très denses.
  • les bâtiments : une grande diversité là encore avec d’anciens bâtiments rénovés (parfois historiques), des résidences toutes neuves à l’architecture moderne ou des structures à l’aspect plus classique qui ne sont pas sans rappeler les hôpitaux pour certaines. Des immeubles, des résidences de plein pied, etc...
  • la capacité d’accueil : moins de 50 à plus de 500 résidents, sachant que les plus grosses structures sont souvent des établissements publics alors que les résidences à taille humaine sont gérées par des associations ou des structures privées familiales.

Les EHPAD sont avant tout des lieux de vie qui s’organisent autour d’espaces communs comme des salons, des salles d’animations, des bibliothèques, des restaurants (parfois ouverts au grand public), etc. Dans les résidences les plus cossues, on peut même trouver des salles de cinéma, des salles de sport, des chapelles, des espaces de balnéothérapie, des piscines... Les résidents disposent généralement d’une chambre privative avec un cabinet de toilette adapté mais certains établissements proposent aussi des chambres doubles.

senior-souriant

La tendance est de proposer des lieux de vie chaleureux à la décoration soignée où les résidents se sentent comme chez eux, très loin de l’image des anciens hospices. La plupart du temps il est d’ailleurs possible d’apporter des objets et du petit mobilier personnels. Certaines résidences vont même jusqu’à recréer un cadre de vie familier aux personnes âgées d’un point de vue du style de l’ameublement et de la décoration des espaces communs.

Le niveau de prestation est très variable d’un établissement à un autre et est généralement en fonction du tarif d’hébergement. Mais attention cela ne signifie pas qu’un tarif élevé est gage de qualité et inversement ! On peut trouver des résidences à la décoration un peu vieillotte où il fait bon vivre grâce à l’ambiance chaleureuse qui y règne, et des résidences modernes de standing à l’ambiance un peu froide…

L’EHPAD, une solution face à la maladie d’Alzheimer

Nombreuses sont les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de dégénérescence cognitive qui sont à domicile et bénéficient de soutien d’aidants pour les assister dans leur quotidien. Seulement lorsque la situation se dégrade, la prise en charge n’est plus suffisante et sécure.

Des solutions en EHPAD existent selon le degré de perte d’autonomie :

  • l’accueil de jour en EHPAD qui permet aux seniors vivant à domicile une prise en charge à la journée en proposant des activités ciblées et des sorties.
  • le PASA (Pôle d’activités et de soins adaptés) proposé aux résidents de l’EHPAD qui souffrent de troubles cognitifs modérés, des animations et des activités quotidiennes établies selon le projet de vie afin de maintenir et renforcer les capacités existantes cognitives et motrices.
  • l’unité protégée (UP) qui est une unité d’hébergement au sein de l’EHPAD réservée aux personnes âgées souffrant de troubles cognitifs sévères. Elle est conçue pour apporter aux résidents un quotidien plus apaisant et elle propose des espaces de vie adaptés avec un extérieur sécurisé. Des activités et animations sont mises en place au sein de l’unité protégée.

Des écarts de tarifs très importants selon les EHPAD

Globalement les tarifs sont moins élevés dans les EHPAD publics pour lesquels c’est le Conseil Départemental qui les fixe. Il faut en général compter au moins 1800 € par mois.
Les tarifs peuvent rapidement monter dans les établissements privés qui proposent souvent des prestations de meilleur standing voire même haut de gamme (décoration très soignée, animations variées, repas réalisés par un chef cuisinier…) Les services tels que la blanchisserie, la télévision ou le téléphone sont souvent facturés en plus de l’hébergement.
A noter que les EHPAD publics sont tous habilités à l’aide sociale à l’hébergement (ASH) alors que les EHPAD privés ne disposent que de quelques places. Pour les EHPAD associatifs, c'est variable.

Cas particulier : l’EHPAD comme solution pour les moins de 60 ans

En principe les EHPAD sont réservés aux personnes âgées de plus de 60 ans. Mais des dérogations sont accordées dans certaines situations :

  • pour les malades psychotiques chroniques stabilisés qui n’ont plus leur place en service hospitalier mais qui ne peuvent vivre seuls à domicile
  • pour les déficients intellectuels ou autistes vieillissants n’ayant jamais été placés en établissement et qui ont bénéficié d’un soutien familial qui n’est plus
  • pour des patients totalement désociabilisés (souvent avec des séquelles graves d’alcoolisme)
  • pour des patients atteints de maladie neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer..) ou ayant été victimes d’accident vasculaire cérébral, de traumatisme crânien ou de rupture d’anévrisme.
  • pour des personnes qualifiées de polyhandicapées qui ne trouvent pas de place en maison accueil spécialisée.