Les coûts des logements seniors | Papyhappy

Les coûts des logements seniors

Selon le choix d’hébergement senior, les coûts diffèrent. Que vous vous dirigiez vers un EHPAD (privé ou public) mais encore vers une résidence services seniors ou une résidence autonomie, les frais de fonctionnement ne sont pas les mêmes.

couts

Comprendre les tarifs quand on intègre un EHPAD

Le coût d’un accueil en maison de retraite médicalisée se divise en trois parts :

  • la part hébergement qui regroupe les frais de gestion administrative, les animations et les prestations dites hôtelières (la chambre, les repas, l’entretien). Le lavage du linge de maison et de toilette est compris, mais celui du linge personnel pas nécessairement. Une ligne téléphonique, l’accès aux chaines de télévision peuvent également être proposés en sus. Ce sont des points à vérifier avant l’entrée car la facture peut vite grimper dans certains établissements.
  • le tarif dépendance est défini selon le degré de perte d’autonomie du futur résident. Les dépenses diffèrent selon que la personne âgée est assistée à la toilette, à la prise de ses repas… La grille AGGIR classe la perte d’autonomie en 6 degrés de dépendance.
  • les coûts liés aux soins médicaux dispensés qui sont globalement pris en charge par l’assurance maladie.

Pour alléger cette charge financière, les personnes âgées peuvent bénéficier d’aides comme l’APA pour la perte de dépendance, l’APL ou l’ASL pour la part hébergement et enfin l’ASH si les revenus sont modestes et si l’établissement est bien habilité à l’aide sociale.

Il faut également penser aux coûts des potentiels intervenants extérieurs type coiffeur ou pédicure qui interviennent à la demande du résident et qui restent entièrement à sa charge.

Comprendre les coûts quand on emménage en résidence services seniors

Les résidences services seniors proposent des prestations différentes, certaines axent leur qualité de prestations sur le logement et le standing, d’autres sur les services qu’elles proposent et enfin, plusieurs s’orientent vers le haut de gamme tant sur la qualité de l’hébergement que sur les services.

Les tarifs comprennent le loyer, les charges locatives et communes de la résidence mais aussi les services individualisés.

Il existe une formule tout compris qui englobe tous les coûts de fonctionnement et de prestations proposées par la résidence que vous en profitiez ou non. Enfin certaines résidences mettent en place une adhésion au « club » qui propose une base de prestations (activités, temps du goûter…).

Cependant la formule la plus répandue est une formule à la carte de façon à ne payer que ce que vous choisissez. Ces services sont la restauration, les aides à domicile, le service de blanchisserie.

Des aides sont mises en place pour soutenir financièrement les seniors en résidence services, L’APL et l’APA.

Comprendre les coûts quand on emménage en résidence autonomie

senior-achat

Les résidences autonomie sont gérées le plus souvent par des communes et la loi d’adaptation de la société au vieillissement définit une liste de prestations minimales à fournir aux résidents :

  • une gestion administrative du séjour (état des lieux, contrat de séjour et son suivi)
  • un logement privatif avec la possibilité d’utiliser les moyens de communication (téléphone,  internet, TV…) et un dispositif de sécurité et d’assistance 24h/24.
  • un accès aux services de restauration et de blanchisserie
  • des espaces communs entretenus permettant une vie sociale (animations, activités…)

Les tarifs en résidence autonomie intègrent :

  • le loyer et les charges communes
  • les prestations incluses dans la redevance
  • les frais liés à la restauration si elle n’est pas comprise dans les prestations communes.

Comme participation aux frais en résidence autonomie, les personnes âgées peuvent bénéficier d’aides comme l’APA, l’APL ou l’ASL pour la part hébergement et enfin l’ASH si les revenus sont modestes.

Comprendre les coûts d'un accueil familial

Le coût de l’accueil familial va dépendre du nombre de jours d’accueil bien sûr, mais aussi des conditions financières fixées dans le contrat. Il faut savoir que ces conditions sont librement négociées entre l’accueillant familial et la personne accueillie, dans la limite du cadre fixé par la règlementation.

Le coût comprend :

  • la rémunération pour services rendus (élément principal de la rémunération), complétée d’une indemnité de congé ;
  • l’indemnité de sujétions particulières, prévue dans le cas où le handicap ou le niveau de dépendance de la personne accueillie nécessite une disponibilité accrue de l’accueillant ;
  • l’occupation d’une partie du logement (l’équivalent d’un loyer) : il s’agit de l’indemnité représentative de mise à disposition de la ou des pièces réservées à la personne accueillie ;
  • les frais occasionnés par l’hébergement (nourriture, entretien du linge…) : il s’agit de l’indemnité représentative des frais d’entretien.

Les personnes âgées peuvent obtenir selon leurs ressources et leur degré de dépendance*:

  • l’APA à domicile (allocation personnalisée d’autonomie)
  • l’APL (l’allocation personnalisée au logement)
  • l’ALS (allocation de logement sociale)
  • l’ASH (aide sociale à l’hébergement)