Où s'informer près de chez soi ? | Papyhappy

Où s'informer près de chez soi ?

Que vous soyez une personne âgée ou un aidant, vous pouvez avoir besoin d’informations et de conseils en matière de perte d’autonomie, de maintien au domicile ou de logements seniors. Des entités publiques et associatives vous renseignent et vous orientent, il est donc intéressant de les identifier.

senior-aide-papier

Auprès de quelles institutions s’informer ?

CLIC : C’est un guichet d’accueil, d’information et de coordination destiné aux personnes âgées et leurs familles ainsi qu’aux professionnels de la gérontologie. Il est géré par le Département. Le CLIC est l’institution privilégiée pour s’informer sur les différents services d’accompagnement proposés aux seniors.

MAIA : C’est un dispositif qui vise à faciliter la mission de tous les professionnels ayant en charge les seniors en perte d’autonomie. Un guichet appelé « guichet intégré » est accessible dans les CCAS, les CLIC, les centres hospitaliers et auprès des médecins traitants. Le dispositif MAIA est utile pour faciliter l’orientation des seniors et leurs proches vers les professionnels, une fiche d’orientation répertorie les besoins et permet de bien cibler les réponses à apporter.

CCAS : C’est un centre communal d’action sociale ou centre intercommunal d’action sociale (CIAS). Au sein des municipalités, ce centre permet de mettre en œuvre et organiser l’aide sociale auprès des personnes âgées.

SIAS : C’est un service d’accompagnement des personnes âgées pour un maintien à domicile. Il propose une aide à domicile et un portage de repas avec des menus de qualité.

Plateforme d’accompagnement et de répit : C’est un dispositif réservé aux proches aidants d’une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés, d’une personne atteinte d’une maladie neurodégénérative ou d’une personne en perte d’autonomie. La plateforme répertorie l’ensemble des prestations disponibles sur le territoire, elle joue le rôle de relais entre les partenaires et les aidants, elle organise la mise en place d’un répit à domicile et propose des activités favorisant le lien social auprès du couple aidé/aidant.

aide-senior-papier

Mieux comprendre la répartition des compétences au niveau local

La commune : les municipalités doivent animer une action générale de prévention et de développement social sur le territoire de la commune par le biais d’un CCAS ou d’un CIAS dont une partie est destinée aux personnes âgées. Les communes ont aussi l’obligation de mettre en place un fichier avec les informations utiles à l’intervention des services sociaux et sanitaires auprès des personnes âgées. Enfin, elles ont le droit de créer et de gérer des établissements médico-sociaux comme les résidences autonomies ou encore des béguinages. A noter que certaines intercommunalités sont aussi compétentes pour gérer des établissements médico-sociaux.

Le Conseil Départemental : parmi ses nombreuses compétences, il y a l’aide à l’autonomie pour les personnes âgées. Le conseil départemental joue un rôle capital auprès des résidences autonomies et des EHPAD car il donne les autorisations de création ou de transformation des établissements et fixe le tarif des prestations. Il délivre également l’agrément pour les accueillants familiaux et contrôle les services d’aide à domicile. Autre compétence importante, il est en charge du versement de l’APA (Aide personnalisée d’autonomie) et l’ASH (Aide sociale à l’hébergement). Le Conseil Départemental a un vrai rôle de coordination des politiques sociales et médico-sociales mises en œuvre dans le département.

L’ ARS : l’agence régionale de santé a pour mission la mise en œuvre la politique de santé à l’échelle de la région afin de mieux répondre aux besoins des personnes âgées notamment et de rendre plus efficace le système de prise en charge et de soins.