EHPAD Résidence Sante Anselme PayenEHPAD À partir de 3090,60€ Unité Alzheimer 4,0★ (2 avis) 9 Place Violet, 75015 Paris 15e Gérez-vous cet établissement ?

01 40 57 47 10

Informations spécifiques

Unités et services de soins

  • Hébergement permanent
  • Unité Alzheimer
  • Médecin coordonnateur
  • Convention(s) à la coordination des parcours de santé

Places et chambres

  • 145 places
  • 108 chambres simples
  • 108 places habilitées à l’ASH

Aides financières

  • APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie)
  • ASH (Aide Sociale à l'Hébergement)
  • ALS (Allocation de Logement Social)

L’avis du client mystère Papyhappy

4,0★ mai 2019

Rénovée en 2014, la résidence, au cœur du 15ème, peut accueillir 108 résidents sur 6 étages dont certains en unité protégée destinée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les chambres sont individuelles, confortables, bien aménagées, très claires. Deux terrasses en étages, complètent le cadre de vie convivial dont une avec une vue sur la tour Eiffel. Les espaces communs sont nombreux, vastes, confortables et clairs. Les repas sont réalisés sur place et servis à l'assiette sur des tables nappées, dans une salle à manger claire et sobre. L’animation, matin et après-midi en semaine, est assez variée dans le but de maintenir aussi la qualité du lien social en intégrant des rencontres intergénérationnelles : crèche sur le site. A noter que les prestations de coiffure, soins esthétiques, de pédicurie sont compris dans le coût journalier. Très bon accueil, très à l’écoute.

Hébergement
- 4,0
Restauration
- 4,0
Ambiance
- 4,0
Services
- 5,0

Les avis utilisateurs Papyhappy

4,0★Les avis sont modérés selon nos règles de modération
Hébergement
- 3,0
Restauration
- 4,0
Ambiance
- 3,0
Services
- 4,0
4,0★ 21/08/2019
Je n'ai eu qu'à me louer de cet EHPAD tant que ma mère , qui souffrait de problèmes cognitifs, n'a pas eu de problèmes physiques. Puis ,lorsque ces problèmes sont survenus, à 95 ans, alors qu'il suffisait de laisser faire la nature, il a été décidé de l'hospitaliser, en pure perte évidemment. Ensuite, 5 semaines d''hydratation' et, après ces semaines d'agonie, 10 jours de morphine. Elle a enfin eu le droit de mourir . Je suppose que ceci est le protocole que l'EHPAD est obligé de suivre. Mais, à quand une loi qui n'infligerait pas une souffrance inutile à des vieillard impuissants?
Hébergement
- 3,0
Restauration
- 4,0
Ambiance
- 3,0
Services
- 4,0